<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d17598024\x26blogName\x3dRa%C3%B4ul+Duguay,+le+philosophe\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_HOSTED\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://philosophe.raoulduguay.net/search\x26blogLocale\x3dfr_CA\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://philosophe.raoulduguay.net/\x26vt\x3d-8131867782491045544', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
  • ÉCRITURE
  • MUSIQUE
  • ARTS VISUELS
  • Profils
  • Souvenirs...
  • Actualités...



 


raoulduguay.net est le site officiel de Raôul Duguay, poète, chanteur, philosophe, peintre... bref, omnicréateur québécois.

Le contenu du site évoluera progressivement au rythme de l'inspiration et des événements.

Pour tout commentaire concernant le contenu, veuillez utiliser la fonction 'commentaire(s)' à la fin de chaque billet.

Pour faire des suggestions concernant le site Web lui-même, veuillez communiquer par courriel avec le webmestre.

Conception :
  Raôul Duguay et Jean Trudeau

Collaboration :
  Annie Reynaud

Révision des textes :
  Monique Thouin

Réalisation :
  Jean Trudeau


Tous droits réservés.

Toute citation doit faire mention de l'auteur et de l'adresse url du site : raoulduguay.net.

Les documents pdf et mp3 peuvent être téléchargés à des fins d'utilisation personnelle seulement. Leur utilisation commerciale est soumise à la Loi sur le droit d'auteur.

Avoir - Être

L’AVOIR

Le vaste vaisseau planétaire qu’est l’entreprise humaine est actuellement figé dans la fiction de la matière solide et hypnotisé par la réalité virtuelle du plein emploi et de la rentabilité. Les technologues de l’éducation, en croyant accélérer le processus de la productivité sociale, ont décidé de couper la tête et les pieds d’une génération dont le futur est de plus en plus menacé par les fluctuations du marché mondial.

« Un esprit sain dans un corps sain » devient ici un adage pédagogique dénué de sens. En sabrant dans les cours de philosophie, on coupe la tête de la société de demain, car on réduit le temps qui lui est nécessaire pour accéder à la substance de sa pensée. D’autre part, en réduisant les cours d’éducation physique, on lui coupe les pieds, l’empêchant ainsi de danser et de célébrer le sens qu’elle a trouvé à la vie.

La question qui se pose ici contient la réponse. La chose la plus importante que j’ai apprise en philosophie et que la vie quotidienne m’a confirmée, c’est qu’il faut apprendre d’abord à apprendre. Or, l’apprentissage a son véritable point de départ dans ce que l’on connaît déjà, mais trop en surface. C’est pourquoi il faut apprendre à désapprendre, à devenir comme une page blanche dont on scrute le silence, avant de finalement réussir à poser la bonne question.

Si la première réponse est de donner un sens à sa vie, la première question est de le trouver et cela suppose qu’un système de valeurs présidera à nos actions. Or, la valeur qui prend trop souvent la première place dans notre système social est celle de l’avoir. Mais que reste-t-il après que l’on donné un sens à son avoir?

L’ÊTRE

L’avoir n’est pas le problème. La solution consiste à savoir pourquoi ce que l’on a est là. Et peut-être, pour qui. Comme la question ultime n’est pas facile à poser, il faut de plus en plus apprendre à structurer sa pensée pour trouver un fondement rationnel à la question : C’EST QUOI LA VIE AVANT LA MORT?

Lorsqu’il s’agit de connaître le sens de la vie la raison d’être de sa propre existence, il arrive souvent que la raison, aide précieuse pour mesurer les choses, devienne la principale entrave. Il faut donc également apprendre à ne pas penser, à établir un silence mental d’où émerge la source véritable de toute pensée qui pose la question : C’EST QUOI LA VIE APRÈS LA MORT?

Mais peut-être la bonne question est-elle : C’EST QUOI LA VIE AVANT LA VIE?

Chose certaine, quelle que soit la question que l’on se pose pour comprendre l’essence de notre existence et de notre mort, elle sera toujours la bonne si elle accélère le processus d’évolution vers notre mieux-être et notre plus-être. Elle sera toujours la bonne si elle correspond à un oui à notre propre vie et à toutes les formes de vie sur Terre. Il est curieux de constater, lorsque l’on réfléchit au au sens qu’il faut donner à sa vie et à tout ce qui vit dans l’Univers, combien le contact avec l’infini nous aide à mieux accepter notre finitude.

Il est curieux de constater aussi que les esprits les plus avancés signalent, parmi les besoins majeurs de années 90, le retour à la substance et aux valeurs humaines fondamentales. Parce que le monde de l’avenir n’a pas de sens en soi, il pose toujours la mauvaise question. Cele suffit pour qu’il fasse appel à la philosophie pour savoir pourquoi et comment être.

Raôul Duguay

@   |   #  |  haut  | @  >>